Le zéro déchet en cuisine

Comment intégrer le zéro déchet dans nos habitudes de consommation alimentaire ? Comment se mettre à faire ses courses en vrac ? Nous vous donnons ici des bases faciles à mettre en place.

Comment intégrer le zéro déchet dans nos habitudes de consommation alimentaire ? Nous vous donnons ici des bases faciles à mettre en place.

cuisine zéro déchet contenants vrac
© Mylène Comte

Dites adieu à l’eau en bouteille plastique

snack zéro déchet gourde réutilisable
© Dominika Roslon

Un principe de base du zéro déchet c’est de limiter son utilisation de plastique. En effet, la production du plastique est extrêmement polluante et comme il est très mal et très peu recyclé aujourd’hui encore, il se retrouve enfoui, dans nos océans et jusque dans nos assiettes sans jamais vraiment disparaître.

Alors, les premiers gestes pour retirer le plastique de nos vies c’est d’éviter d’acheter de l’eau en bouteille, sacs en plastique et autres emballages plastiques. Ces derniers sont fabriqués à hauteur de 300 millions de tonnes chaque année dans le monde. Adieu l’eau en bouteille plastique et bonjour les gourdes réutilisables et l’eau minérale en bouteille consignée.
Mais ça va plus loin que les consignes ! C’est aussi une responsabilité individuelle, collective et institutionnelle de tous les jours, par exemple pour le déjeuner, amener ses couverts et ne pas utiliser des couverts en plastique jetable, ou encore amener son cabas pour faire ses courses.

Cuisiner plus et plus local

cuisiner local zéro déchet
© Brooke Larke

Consommer éco-responsable, c’est privilégier le circuit-court, aller au marché, ou directement chez le producteur. A côté de chez vous, vous avez sûrement de quoi cueillir et vous procurer de bons fruits et légumes de saison. Ça permet de montrer son soutien aux petits commerces locaux et nécessaires et en prime, le goût est au rendez-vous !

Pour faire attention à son impact écologique, une solution est de regarder de plus près ce qu’on met dans son assiette. L’idéal, c’est d’avoir le moins d’intermédiaires entre le producteur et le placard. Le zéro déchet s’inscrit ainsi dans une logique d’économie collaborative et locale, on aide les petits producteurs et commerçants.

Consommer de saison et de proximité signifie moins de transport et donc moins de pollution. En plus, consommer local, c’est aussi consommer des fruits et légumes cueillis mûrs et qui ont donc plus de goût, contrairement aux produits qui vont être transportés longtemps, qui sont cueillis avant maturité de façon logique au rythme de la nature.

Enfin, consommer des fruits et légumes locaux et de saison, c’est normalement payer son panier moins cher que si l’on consommait des produits venant de l’étranger ou ayant poussé sous serre. Donc finalement, adopter le zéro déchet pour son alimentation, c’est faire des économies.


Quelles alternatives au plastique ?

sac de courses réutilisable
© Dominika Roslon

Les meilleures alternatives au plastique, durables ou bien biodégradables sont les matières comme :  sont des produits en les matières comme le carton ou le kraft, ou encore l’inox. Il y a aussi les contenants en verre consignés.

Chez L’intendance, on tient la disparition de l’utilisation du plastique de nos habitudes à cœur et on a mis en place un système de consigne efficace ! Faire entrer la consigne dans notre mode de vie, c’est favoriser le recyclage face à l’usage unique d’emballages. C’est un système qu’on utilisait avant et qu’on a à tort abandonné. Pourtant, il a un avantage tant pour les producteurs que pour les consommateurs.

Acheter ses produits consignés c’est favoriser l’économie circulaire et ne payer que pour le produit consommé brut.

Acheter en vrac et bio

bocaux conservation vrac
© Corinne Jamet

La dernière étape, pour passer au zéro déchet, c’est de ne plus avoir de déchets du tout pour son alimentation.

Pour ça, on peut faire nos courses en vrac, comme ça on amène nos propres récipients pour acheter nos produits en boutique, ou sur L’intendance on vend nos produits en vrac. Mais pourquoi le vrac est-il un si grand ami du zéro déchet ? Entre autres, il permet de contrôler les quantités de produits qu’on achète et surtout, ce sont des économies de plastique sur l’emballage final. Cet article sur notre blog vous donne toutes les raisons pour lesquelles vous devriez passer au vrac. Ce qui est génial, c’est que le vrac s’étend petit à petit à tous types de produits : on fait désormais du vin en vrac !

Par où commencer ? On vous a ici préparé un article sur comment commencer à faire ses courses en vrac. On y a réuni toutes les petites astuces qu’on aurait aimé avoir au début de notre aventure vrac, comme nos récipients préférés, et autres bons petits trucs pour commencer.

Enfin, pour être totalement zéro déchet alimentaire, nous pouvons acheter des invendus. En effet, les fruits et légumes “moches” sont des produits hors calibres et donc pas mis à la vente traditionnelle. Pourtant éviter le gaspillage alimentaire est primordial ! Cet article vous explique que faire de vos fruits et légumes “moches” et vous donne en prime quelques recettes rapides pour les utiliser.

Les produits dont on parle dans cet article
€ récupérable
s
Bocal 1 kg en verre recyclé
Bocal 1 kg en verre recyclé
 6.20€
l'unité
les
0
€/Kilo
€/L
BioVeganLocalGluten-free
Frais
€ récupérable
s
Amandes salées
Amandes salées
 5.20€
l'unité
les
200
1
g
26.00
€/Kilo
€/L
BioVeganLocalGluten-free
Frais
€ récupérable
s
Pétales choco
Pétales choco
 3.40€
l'unité
les
300
g
11.30
€/Kilo
€/L
BioVeganLocalGluten-free
Frais
Une petite nouveauté, ça vous dit ?
Pack 12 club maté cola
 39.20€
Club-Mate
 3.80€
Club-Mate Cola
 3.30€
Club-Maté granat
 3.80€
Pack 6 club maté cola
 19.50€
Club mate pack 6
 22.30€