8 astuces pour des vacances éco responsables

Partir en vacances, après les péripéties des derniers mois, on en rêve. Si vacances est souvent synonyme d'excès, on peut tout de même partir tout en faisant attention à l'environnement ! On vous donne dans cet article nos astuces faciles à mettre en place pour des vacances écologiques.

Partir en vacances, après les péripéties des derniers mois, on en rêve. Si vacances est souvent synonyme d'excès, on peut tout de même partir tout en faisant attention à l'environnement ! On vous donne dans cet article nos astuces faciles à mettre en place pour des vacances écologiques.

eau mer vacances écologie

train vacances eco responsables
© Chris Young

Privilégier les transports en commun pour se rendre sur son lieu de vacances

Les transports représentent environ 30% des émissions de CO2 en France. On comprend alors l'importance de bien choisir son moyen de transport si on veut passer des vacances éco responsables.

Le train est une bonne solution. En s'y prenant à l'avance, il est facile de trouver des billets vraiment peu chers ! C'est une option écologique car d'après la Base Carbone de l'ADEME, un voyage en train engendre 50 fois moins de CO2 qu'un voyage en voiture. En fait, c'est même le moyen de transport le moins polluant pour un trajet longue distance. C'est encore plus le cas pour le TGV que pour les autres trains comme les TER. Et prendre le train, en plus de commencer de bon pied des vacances écologiques, cela nous fait aussi économiser du temps et nous évite de nous retrouver dans des bouchons interminables.

En cas d'impossibilité de prendre le train, faire du covoiturage reste une assez bonne solution. En plus de diminuer la quantité de GES qu'on aurait émise en faisant le trajet en voiture en solitaire, le covoiturage est aussi économique : le conducteur et le passager y gagnent tous les deux. D'après BlablaCar, en 2018, un rejet de 272 746 tonnes de CO2 a été évité grâce au covoiturage ! Le covoiturage permet aussi de faire des rencontres que nous ne ferions pas autrement.

Et puis sur place, pourquoi ne pas louer un vélo pour ses déplacements ? En plus d'être écologique, le vélo nous permet de faire du sport. Il est aussi super pratique car il donne à son utilisateur une liberté sans pareille : il nous évite les contraintes de parking et d'horaires.

vacances écologie avion
© Krzysztof Kotkowicz

Limiter au maximum les voyages en avion pour un voyage écologique

La pollution engendrée par les vols d'avion est liée au kérosène : celui-ci sert à faire fonctionner les réacteurs mais sa combustion engendre des émissions de CO2 conséquentes. D'après les données de l'ADEME, un voyage en avion pollue 45 fois plus que son équivalent en TGV !

Bien sûr, si vous avez prévu un voyage en Thaïlande, vous allez difficilement pouvoir vous en passer. L'important, c'est de prendre le train ou un autre mode de transport lorsque cela est possible : pour des vacances écologiques, on privilégie l'avion seulement pour les longs courriers. Si vous ne pouvez pas l'éviter, alors prenez au moins des vols directs : cela fait 2 fois moins de décollages. Et comme c'est au décollage que la quantité de kérosène nécessaire est la plus importante, pendant au moins 5 kilomètres, faire le moins possible d'escales a un vrai impact. De même, prendre un vol long courrier pour des vacances de 3 semaines est toujours plus écologique que pour des 5 jours.

Et si vous devez absolument prendre l'avion, pour une trousse de voyage zéro déchet, vous pouvez opter pour des produits solides ! Vous n'aurez plus ainsi la contrainte de limiter la contenance de vos shampoings et autres produits liquides et vous économiserez bien du plastique.

Enfin privilégiez la classe éco, qui permet le transport de plus de personnes ; et allégez votre valise car son poids a un impact sur les émissions de kérosène (et aussi sur vos lombaires).

pique nique zéro déchet vacances
© Mylène Comte

Garder ses bonnes habitudes zéro déchet de l'année

Par exemple, même si la chaleur peut nous tenter, vous pouvez éviter d'abuser de la douche. On le fait en temps normal alors n'oublions pas cette habitude en vacances : une douche de 10 minutes c'est jusqu'à 120 litres d'eau dépensés ! Ce qui explique que près de la moitié de l'eau utilisée dans les foyers vient des douches. Et on n'oublie pas évidemment de couper l'eau pendant qu'on se savonne : si si, vous verrez au fil du temps on s'y habitue très bien et on ne peut plus faire autrement !

Et pour un pique-nique zéro déchet, vous pouvez troquer l'aluminium et le film plastique pour des emballages réutilisables comme les beewraps. On peut aussi facilement se procurer des couverts réutilisables et Tupperware en plastique. Enfin, on ressort les glacières et on s'arme des nouvelles gourdes en aluminium qui gardent le froid jusqu'à 12h ! Adieu le plastique en vacances. Et en faisant votre pique-nique vous-même, vous pouvez aussi dire adieu aux heures passées à errer dans les rues pour finalement acheter un sandwich hors de prix au bord de la plage.

déchets mer vacances eco responsables
© Naja Bertolt Jensen

Continuer à trier à ses déchets en vacances et à la plage

En vacances, on n'oublie pas de trier nos déchets. Pour des vacances éco responsables, il faut d'abord conserver nos habitudes responsables de l'année. Alors même si c'est parfois moins évident de trouver où sont les poubelles de tri sur notre lieu de vacances, on fait l'effort qui fera la différence. Même au camping, vous pouvez vous-même faire votre tri sélectif et déposer les déchets dans les poubelles de tri les plus proches. Et non, on ne jette pas ses déchets par la fenêtre de la voiture sur l'autoroute.

On respire 10 fois mieux dans un paysage dénué de déchets. Sur les plages, on trouve des kilos de canettes de soda, mégots, bouteilles en plastique, emballages de sandwiches ... En plus de gâcher la beauté du paysage, les déchets se font emporter dans l'eau et la vie des espèces marines (et terrestres) est menacée en raison des microplastiques que ces emballages laissent. Si vous voulez vraiment aider à la préservation des plages, vous pouvez même profiter de votre temps à la plage pour ramasser les déchets : vous bronzerez tout autant seul/e ou accompagné/e, nous on s'y est mis il y a 2 ans et c'est une satisfaction très agréable ! Des fondations comme la Surfrider Foundation rappellent que 8 millions de tonnes de déchets sont jetées dans la mer chaque jour et ces associations organisent des collectes de déchets pour nettoyer les plages. Des compétitions de ramassage de déchets sont même organisées : de quoi faire de ses vacances des vacances éco responsables et sportives !

© GreenTrip.io

Séjourner dans un logement écologique pour ses vacances : le choix de l'éco tourisme

Une grande partie de la planification des vacances, c'est le choix d'un logement. Alors naturellement, pour des vacances éco responsables, on choisit un logement éco responsable. Des critères sont : le choix des matériaux des bâtiments, la gestion de l'eau, de l'énergie ou encore des déchets . D'abord, vous pouvez vous tourner moins vers de grands complexes hôteliers et plus vers de petits hôtels locaux.

Et puis, il y a des hôtels et hébergements qui sont engagés dans une démarche responsable, et ça, c'est super. GreenTrip par exemple est une plateforme qui regroupe de nombreux logements éco responsables, classés sur différents critères comme ceux cités plus hauts.

marché local épices vacances eco responsables
© V2OSK

Sur place, éviter le tourisme de masse et faire marcher au maximum l'économie locale

Sur place, le mode de vie adopté joue beaucoup sur la conservation des écosystèmes. Le tourisme de masse détruit l'environnement avec un surplus de consommation et d'affluence, et bien souvent les grosses attractions touristiques n'emploient pas ou peu de travailleurs locaux. L'activité économique locale en résulte aussi dénaturée.

L'écotourisme est plus spécifiquement défini par l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) comme un tourisme qui vise à minimiser son impact sur l'environnement. L'éco tourisme permet la rencontre des populations qui font un effort d'échange actif l'une vers l'autre ainsi que la découverte de nouveaux écosystèmes. Ce type de tourisme permet en plus de protéger l'environnement, de lutter contre la pauvreté, en permettant aux populations locales de vendre et travailler au juste prix, plutôt que de favoriser uniquement les entreprises touristiques étrangères.

Alors pour un tourisme durable, faire marcher l'activité locale est important : cela passe par acheter des souvenirs locaux, manger dans des restaurants locaux, se faire aider par des guides locaux ... Et puis, c'est aussi l'occasion de consommer de bons produits locaux. Non seulement vous faites marcher les petits producteurs, mais en plus vous évitez la pollution liée au transport.

elephant vacances eco responsables

Ne pas prendre part aux attractions qui impliquent des animaux

Monter sur des éléphants, prendre des photos avec des tigres, voir des dauphins dans des aquariums ... La grande majorité du temps, ces activités participent à la maltraitance des animaux.

Les animaux "qu'on peut toucher" sont en réalité des animaux qui ont été élevés en captivité dès leur naissance et qui n'ont jamais vécu dans la nature comme ils le devraient. S'ils sont dociles, c'est parce qu'ils ont été dressés pour l'être et pour accepter ce type de traitement.

Si vous voulez vraiment apercevoir tigres, éléphants et autres animaux, le mieux est de se rendre dans des parcs et réserves naturels, qui oeuvrent à la réhabilitation d'animaux qui ont vécu en captivité et qui ne pourraient vivre seuls dans la nature. Pour les animaux aquatiques, vous pouvez vous rendre en mer en compagnie d'associations agrégées comme SOS Grand Bleu.

Et oui, le tourisme de masse, en plus de ne pas être écologique, a des conséquences sérieuses sur le bien-être animal.

© Cozie

Adopter une crème solaire écologique

Vous faites partie de ces gens qui passent leurs vacances dans une destination ensoleillée ? La crème solaire est donc certainement votre produit indispensable. Mais attention, pour des vacances éco responsables, bien choisir sa crème solaire est primordial. On vous explique tout.

Les crèmes solaires sont accusées de blanchir les coraux. Cependant, certains composants sont plus nocifs que d'autres. Il est donc possible de passer des vacances éco responsables tout en se protégeant du soleil.

Des composants qui sont à bannir immédiatement sont les filtres chimiques : oxybenzone, octinoxate, ethylhexyl methoxycinnamate, benzophénone-3. Hawaï a d'ailleurs banni de son territoire les crèmes solaires contenant de l'oxybenzone et de l'octinoxate.

Les filtres chimiques peuvent alors être remplacés par des filtres minéraux. On peut facilement trouver des crèmes solaires d'origine 100% naturelle et parfois même à la formule biodégradable. Sur notre site vous trouverez un lait solaire d'origine 100% naturelle à l'huile de jojoba et à l'aloe vera ! En plus de protéger du soleil, ce lait hydrate la peau. Mais dans tous les cas, la meilleure chose à faire c'est de ne pas s'exposer trop longtemps pendant les heures les plus chaudes et de privilégier les protections vestimentaires.

Alors, vos prochaines vacances seront-elles responsables ? En tout cas on espère qu'on vous a donné pleins de bonnes idées !

Les produits dont on parle dans cet article
1
€ récupérable
s
Lait solaire
Lait solaire
 22.50€
l'unité
les
0
€/Kilo
€/L
BioVeganLocalGluten-free
Frais
€ récupérable
s
Trio bee wraps
Trio bee wraps
 26.00€
l'unité
les
3
€/Kilo
€/L
BioVeganLocalGluten-free
Frais
€ récupérable
s
Shampoing solide - Cheveux Normaux
Shampoing solide - Cheveux Normaux
 7.50€
l'unité
les
€/Kilo
€/L
BioVeganLocalGluten-free
Frais
€ récupérable
s
Après-shampoing solide
Après-shampoing solide
 9.90€
l'unité
les
€/Kilo
€/L
BioVeganLocalGluten-free
Frais
Une petite nouveauté, ça vous dit ?
Club-Mate granat - 12 btl
 45.00€
BioveganLocalSans gluten
Pack 12 club maté cola
 39.20€
BioveganLocalSans gluten
Club-Mate Cola
 3.30€
BioveganLocalSans gluten
Club mate pack 6
 22.30€
BioveganLocalSans gluten
Club-Mate granat - 6 btl
 22.30€
BioveganLocalSans gluten
Club-Mate
 3.80€
BioveganLocalSans gluten